Récidive ou évolution

 

Découvrez comment Robin M. surmonte sa peur des récidives.

Lorsqu'un lymphome réapparaît après un certain temps, on appelle cela une récidive. Selon le type du lymphome, les récidives peuvent survenir quelques semaines, quelques mois, voire plusieurs années après le traitement du lymphome original.

Bon nombre de patients ayant reçu un diagnostic de lymphome indolent ou à croissance lente ne nécessitent pas de traitement immédiat, car ils ne présentent aucun symptôme. Ces patients sont surveillés étroitement selon l'approche « observer et attendre ». Pour bon nombre de patients, cette approche s'apparente plutôt, avec raison, à une « période d'inquiétude ». Sachez que cette observation ne signifie pas pour autant que rien n'est fait; le processus demeure actif. Vous êtes vu régulièrement par votre médecin et êtes suivi étroitement, car l'on recherche des signes de progression de la maladie. Si le protocole qui vous a été prescrit est celui de l'observation et de l'attente, vous devez surveiller l'apparition ou le changement des symptômes de la maladie, en particulier les symptômes B. Ceux-ci comprennent la fièvre, les sueurs nocturnes et la perte de poids inexpliquée. L'apparition des symptômes B évoquerait une évolution. La plupart des patients qui sont sous observation vigilante reçoivent tôt ou tard un traitement actif, habituellement environ 18 mois après le diagnostic. Il existe cependant des patients qui n'auront jamais besoin d'un traitement.

Pour ce qui est des récidives du lymphome, il est impossible pour les médecins de savoir lesquels de leurs patients en seront atteints. Certains lymphomes ont un profil de récidives plus prévisible. Un médecin au fait de vos antécédents médicaux peut vous donner plus d'information sur vos facteurs de risque particuliers.

Si une récidive de votre lymphome est détectée ou soupçonnée, votre médecin demandera, comme lors de votre premier diagnostic, des analyses de sang, des examens d'imagerie ainsi que des biopsies afin d'en savoir le plus possible sur la récidive. Si vous êtes suivi par un médecin de famille, il pourrait demander certains tests, puis vous orienter vers un spécialiste pour une investigation plus poussée.

Une fois les tests terminés, vous et votre médecin discuterez de l'opportunité d'un traitement et des options qui s'offrent à vous. Avant de vous recommander un plan de traitement, votre médecin tiendra compte de différents facteurs, y compris les suivants :

  • Le type, l'emplacement et la taille du lymphome récidivant

  • Votre état de santé général

  • Le type de traitement que vous avez reçu initialement

  • La façon dont votre lymphome a répondu au traitement

  • Les effets secondaires du traitement initial

  • Le temps écoulé depuis la fin de votre traitement initial

Votre médecin pourrait aussi vous suggérer de participer à un essai clinique, qui est un type d'étude portant sur un nouveau traitement.

Devant différents traitements, il est important de prendre en considération les objectifs et les bienfaits attendus de chacun, de même que ses risques, ses effets indésirables et ses répercussions possibles sur votre qualité de vie. Par ailleurs, le soulagement de vos symptômes et effets secondaires demeurera une priorité à l'échelle de vos soins et de votre plan de traitement. Assurez-vous de garder l'équipe de soins au courant des symptômes que vous éprouvez, y compris tout changement et tout nouveau symptôme.

Documentation de référence :

Cancer.Net. Dealing With Cancer Recurrence
Consulté le 22 mai 2014.

Lymphoma Canada. Watch and Wait
Consulté le 22 mai 2014.