Fatigue

La fatigue est l'effet secondaire le plus courant du traitement du lymphome. Par contre, cette fatigue peut être très différente de la fatigue normale, car elle ne disparaît pas nécessairement avec le repos ou le sommeil. Elle peut durer des semaines, voire des mois, après le traitement et peut découler de problèmes physiques et psychosociaux (ou être exacerbée par ceux-ci).

Sur le plan physique, elle peut être la conséquence d'une anémie (faible taux de globules rouges) perdurant bien après le traitement, d'une diminution de fonction de la glande thyroïde (glande produisant une hormone régulant le métabolisme), d'un déconditionnement (diminution de certaines fonctions physiologiques après une période d'activité physique réduite) et de carences nutritionnelles. La fatigue peut aussi être accentuée par d'autres problèmes de santé sous-jacents.

Sur le plan psychosocial, votre corps était perpétuellement en mode « lutte ou fuite », à cause du « combat » contre le lymphome; mais, maintenant que le traitement est terminé, la relaxation du corps et de l’esprit vous laisse ressentir certains symptômes de fatigue. D'autres facteurs de stress sociaux peuvent également commencer à apparaître, par exemple l'éloignement de vos amis et de votre famille (qui ne vous soutiennent plus physiquement et émotionnellement autant qu'avant, croyant que vous êtes maintenant capable de vous débrouiller), les préoccupations financières et le stress lié au travail. Ces facteurs de stress peuvent à leur tour entraîner d'autres problèmes tels une tension, des troubles du sommeil, une dépression et de l'anxiété, lesquels aggravent vos symptômes de fatigue et altèrent significativement votre qualité de vie.

Vous pourriez vous sentir trop fatigué pour accomplir vos tâches quotidiennes au travail, participer aux activités scolaires ou passer du temps avec vos amis ou votre famille. Votre fatigue peut également entraîner des changements d'humeur qui peuvent à leur tour conduire à des troubles de mémoire et à de la confusion.

Il existe certaines choses que vous pouvez faire pour réduire vos symptômes de fatigue :

  • Demandez de l'aide : bon nombre des personnes qui vous ont soutenu durant la maladie risquent de présumer que leur aide n'est plus nécessaire, en particulier maintenant que le traitement est terminé

  • Acceptez l'aide : laissez les autres vous aider dans les tâches quotidiennes qui sont peut-être encore difficiles à exécuter pour vous

  • Planifiez : participez à des activités lorsque vous avez le plus d'énergie, prenez du repos entre les activités et choisissez les activités que vous aimez le plus

  • Faites de l'exercice régulièrement : la fatigue tend à être moins fréquente chez les personnes qui font de l'exercice régulièrement

  • Mangez sainement : choisissez des aliments sains afin d'optimiser votre niveau d'énergie

Si vous ne remarquez pas d'amélioration, assurez-vous de parler à votre médecin au sujet de votre fatigue avant que celle-ci ne perturbe d'autres domaines de votre santé; il existe d'autres techniques qui peuvent aider. Votre médecin peut aussi vous orienter vers d'autres spécialistes, tels un physiothérapeute, un ergothérapeute, un nutritionniste ou un conseiller.

Documentation de référence :

Canadian Cancer Society. Late and long-term effects of treatment
Consulté le 3 juin 2014.

Gillis A and MacDonald B. Deconditioning in the hospitalized elderly.
Can Nurse. 2005 Jun;101(6):16-20.

Lymphoma Association. Late effects of lymphoma treatment
Consulté le 3 juin 2014.

National Cancer Institute. General Information About Fatigue
Consulté le 3 juin 2014.

National Cancer Institute. Facing Forward: Life After Cancer Treatment. Ways to Manage Physical Changes
Consulté le 3 juin 2014.