Problèmes de mémoire ou confusion

 

Les problèmes de mémoire ou de confusion qui accompagnent parfois le traitement peuvent être pénibles. Découvrez comment Robin H. a appris a gérer ce défi inattendu.

Plusieurs traitements du lymphome et soins de soutien peuvent altérer vos fonctions cognitives. Les doses élevées de chimiothérapie ou d'autres médicaments de soutien (tels les anti-inflammatoires) peuvent souvent agir sur le cerveau et entraîner un phénomène connu sous le nom de « chimio-cerveau », « esprit brumeux » ou « trouble cognitif lié au cancer ». La radiothérapie au cerveau ou dans une région avoisinante, ainsi que la chimiothérapie intrathécale (traitement limité au liquide céphalorachidien [LCR], qui est utilisé très rarement dans certains cas de lymphome), peuvent affecter le cerveau et la moelle épinière. Vous pourriez noter certaines difficultés, notamment dans les domaines suivants :

  • Vous concentrer ou maintenir votre attention

  • Vous rappeler des choses nouvellement apprises

  • Vous rappeler de vieux souvenirs

  • Trouver les mots justes

Gardez à l'esprit que même si vous notez certains changements comme un « esprit embrouillé » ou des problèmes cognitifs mineurs, tels des oublis fréquents, la plupart de ces problèmes n'entraînent pas une perte de fonction cérébrale (c.-à-d. la capacité d'accomplir les tâches quotidiennes courantes).

Chez la plupart des patients, ces symptômes s'améliorent dans les mois qui suivent la fin du traitement. Chez les autres, en particulier les patients âgés ou très jeunes qui ont reçu des doses élevées de radiothérapie à leur cerveau, ces symptômes pourraient s'aggraver. Si vous continuez à éprouver certains de ces problèmes, discutez-en avec votre médecin. Entre-temps, voici quelques conseils pour vous aider à gérer vos pensées et votre mémoire :

  • Notez vos tâches à faire : inscrivez dans un calendrier quotidien les tâches importantes que vous devez accomplir chaque jour

  • Préparez des aide-mémoire : programmez des alarmes ou des rappels sur votre téléphone intelligent ou écrivez sur des « notocollants » que vous pouvez placer un peu partout dans la maison afin de vous rappeler vos tâches ou vos rendez-vous importants

  • Énumérez vos tâches à voix haute : pour vous aider à vous rappeler certaines tâches complexes à plusieurs étapes, exécutez-les en commentant à voix haute

  • Regroupez les chiffres : pour vous rappeler les longues séries de numéros, tels des numéros de téléphone ou de compte ou des adresses, essayez de les regrouper par paires (p. ex. 5275 devient « cinquante-deux » et « soixante-quinze »)

  • Planifiez : avant de participer à une rencontre sociale, essayez de réfléchir préalablement à ce dont vous voudrez discuter

  • Répétez : répétez à voix haute vos tâches importantes ou certains faits significatifs; la répétition aide l'esprit à retenir l'information

  • Réduisez le stress : le stress peut souvent diminuer la capacité de réflexion; apprenez à relaxer et à rester calme

Gardez bien à l'esprit que le traitement de votre lymphome ou les soins de soutien ne sont pas nécessairement la seule cause de ces symptômes. D'autres types de médicaments, tels ceux utilisés pour un trouble continu d'anxiété ou de dépression, ou ceux utilisés pour la ménopause, peuvent également contribuer aux problèmes de mémoire ou de confusion. Consultez votre médecin si vous avez des inquiétudes.

Documentation de référence :

Société canadienne du cancer. Effets tardifs et effets à long terme du traitement.
Consulté le 3 juin 2014.

Lymphoma Association. Late effects of lymphoma treatment
Consulté le 3 juin 2014.

National Cancer Institute. Facing Forward: Life After Cancer Treatment. Ways to Manage Physical Changes
Consulté le 3 juin 2014.