Problèmes de fertilité chez la femme

 

Les décisions concernant le traitement et les possibles impacts sur la fertilité sont parmi les plus difficiles qu'une femme puisse avoir à affronter. Découvrez comment Robin H. fait face aux conséquences de sa décision.

Le traitement du lymphome pourrait avoir altéré votre fertilité de différentes façons. La chimiothérapie ou la radiothérapie pourrait avoir altéré votre cycle menstruel, avoir interrompu l'ovulation de façon permanente ou temporaire et même causé l'apparition prématurée de la ménopause. La radiothérapie dans la région pelvienne pourrait avoir endommagé votre utérus, altérant ainsi votre fertilité ou augmentant vos risques de fausse couche ou de naissance prématurée.

Bien que des mesures de précaution aient peut-être été prises pendant votre traitement afin de préserver votre fertilité, elles ne sont pas toujours complètement efficaces. Si vous êtes incapable de concevoir un enfant, il existe tout de même un certain nombre d'options qui s'offrent à vous. En voici quelques-unes à prendre en considération :

  • Fécondation in vitro (FIV) : cette intervention consiste à recueillir vos ovules, puis à les féconder avec le sperme de votre partenaire hors de votre organisme. L'ovule fécondé est ensuite réintroduit dans votre corps en vue d'une grossesse normale.

  • Utilisation d'ovules d'une donneuse : si le traitement a déréglé de façon irréversible la production d'ovules et a provoqué l'apparition précoce de la ménopause, vous avez tout de même la possibilité d'utiliser les ovules d'une autre femme pour devenir enceinte. Le sperme de votre partenaire serait alors utilisé pour féconder ces ovules in vitro. L'ovule fécondé est ensuite réintroduit dans votre corps en vue d'une grossesse normale.

  • Mère porteuse : si vous êtes incapable de devenir enceinte (ou de mener une grossesse à terme), ou si la grossesse constitue un risque pour votre santé, vous pouvez faire appel à une autre femme pour porter le bébé. Le sperme de votre partenaire est alors injecté dans le col de l'utérus ou l'utérus dans le cadre d'une intervention appelée insémination artificielle.

  • Adoption : vous pouvez également cesser toute procédure médicale et envisager plutôt l'adoption. L'adoption est le transfert légal des droits parentaux d'un enfant de parents biologiques à un autre couple ou à une autre personne. Sachez que la guérison complète requise suivant le traitement peut prendre un certain temps. En outre, il serait nécessaire d'obtenir une lettre de votre médecin attestant votre état de santé.

Documentation de référence :

Société canadienne du cancer. Troubles de fertilité.
Consulté le 22 mai 2014.

Cancer.Net. Having a Baby After Cancer: Fertility Assistance and Other Options.
Consulté le 22 mai 2014.