Raconter son histoire

La façon de relater son expérience avec le lymphome peut varier d'une personne à l'autre, mais aussi selon le moment et la situation. Cela est parfaitement normal.

Discuter avec d'autres personnes de son expérience avec le lymphome présuppose le partage d'informations personnelles, ce qui est un choix qui vous revient. Il peut arriver que vous ayez le goût de raconter une anecdote liée à votre lymphome. À d'autres moments, ce sont les autres qui pourraient vous poser des questions. C'est à vous de décider la quantité d'information que vous voulez partager, quelles que soient les questions soulevées. Certaines personnes sont capables de parler d'elles-mêmes facilement, tandis que d'autres préfèrent ne pas dévoiler certains détails. Vous devez être à l'aise avec ce que vous exprimez, le moment où vous le faites et les personnes avec qui vous le partagez. Rappelez-vous que vous pouvez changer d'avis et interrompre votre récit même après le début de votre conversation.

En revanche, le fait de parler de votre situation à d'autres personnes, comme votre famille ou vos amis, qui pourraient vous poser certaines questions, permet souvent de résoudre des problèmes.

Commencer la conversation

Si vous avez de la difficulté à parler de votre expérience avec le lymphome, il peut être utile de noter d'avance les principaux points que vous souhaitez partager. Inscrivez le plus de détails ou d'informations possible. Après avoir noté le tout, pratiquez à voix haute le récit de votre histoire. Vous pouvez commencer en privé, en parlant à voix haute, puis répétez votre récit à un ami ou à un membre de la famille digne de confiance.

Pendant que vous vous exercerez à noter et à raconter votre expérience, il serait utile de réfléchir aux questions ou aux réactions que vous pourriez susciter. Cela vous donne l'occasion de penser à ce que vous répondriez.

Bien souvent, les gens veulent offrir leur aide; c'est pourquoi vous pouvez réfléchir préalablement au type d'aide dont vous pourriez avoir besoin afin de l'exprimer clairement par la suite. Certaines personnes peuvent poser des questions potentiellement indiscrètes, qui vous rendent mal à l'aise. Il est donc utile de penser d'avance à ce que vous leur répondriez de façon polie. Dans d'autres situations, il est possible que vous rencontriez une personne intéressée et remplie de compassion, avec qui vous serez à l’aise de partager autant d'information que vous le voulez, et qui vous offre encouragements et soutien en retour.

C'est à vous de déterminer à qui raconter votre histoire et dans quelles circonstances. N'expliquez que ce que vous jugez nécessaire et approprié selon chaque situation.

Documentation de référence :

American Cancer Society. Talking With Friends and Relatives About Your Cancer. Révisé le 30 mai 2013.
Consulté le 27 mai 2014.

Cancer.Net. Sharing Your Story.
Consulté le 27 mai 2014.