Célibataires

La vie avec un lymphome peut être difficile pour les personnes qui ne sont pas en couple, en particulier celles qui n'ont pas un proche parent pour les soutenir. Si vous vivez seul, il est possible que vous soyez plus conscient de vos besoins que les personnes accompagnées. N'oubliez pas que vos amis pourraient vouloir continuer à vous aider, même après la fin de votre traitement du lymphome. En leur faisant part de vos besoins émotionnels (écoute de vos préoccupations) ou physiques (aide avec les tâches ménagères), vous faites d'une pierre deux coups : vous les rendez heureux de vous aider et vous êtes allégé d'une partie de votre fardeau.

Maintenant que vous entrez dans une phase de votre vie exempte de tout lymphome, vous ou votre famille et vos amis pourriez juger que votre état vous permet de rechercher et de trouver un partenaire potentiel. Or, il est tout aussi convenable de vouloir rester célibataire, entre autres parce que vous ne vous sentez pas prêt pour une telle démarche et souhaitez vous concentrer sur vos relations en cours avec vos proches. Vous êtes la personne qui vous connaît le mieux. Ne laissez pas les autres vous obliger à agir alors que vous n'êtes pas à l'aise de le faire.

Documentation de référence :

American Cancer Society. Talking With Friends and Relatives About Your Cancer. Révisé le 30 mai 2013.
Consulté le 27 mai 2014.

National Cancer Institute. Facing Forward: Life After Cancer Treatment. Social and Work Relationships.
Consulté le 27 mai 2014.