Intimité avec un nouveau partenaire

Il est fort probable que vous aborderez les effets du traitement sur votre corps lorsque vous dévoilerez les détails de votre expérience avec le lymphome à votre nouveau partenaire potentiel. Le traitement du lymphome peut causer chez certains patients divers effets secondaires touchant la fonction sexuelle ou la fonction de reproduction, ce qui pourrait avoir des conséquences sur vos relations intimes.

Si le traitement a altéré votre fertilité et que votre partenaire vous affirme désirer fortement avoir des enfants, il est nettement préférable d'aborder ces questions dès le début de la relation.

Dans certains cas, non seulement le traitement contre le lymphome modifie l'apparence physique, mais il change la perception que l'on a de son propre corps, entraînant parfois des problèmes d'image de soi qui minent la confiance en soi et le sentiment d'être attirant.

Quelle que soit votre situation, il est toujours important d'être franc avec votre nouveau partenaire, car une communication ouverte est essentielle à toute relation et entraîne un plus grand sentiment de confiance émotionnelle et d'intimité. Le mieux est de faire part de vos préoccupations à l'égard de l'intimité sexuelle à votre nouveau partenaire avant d'en arriver à ce stade de la relation. Voici quelques conseils sur la façon d'aborder ce sujet délicat :

  • Choisissez un moment où vous êtes tous les deux détendus et capables d'avoir une conversation claire (p. ex. sans téléphones cellulaires).

  • Choisissez un endroit calme et neutre afin que chacun de vous deux se sente à l'aise.

  • Planifiez ce que vous voulez dire (par écrit ou en en discutant avec un ami).

  • Décrivez et expliquez vos problèmes physiques potentiels (p. ex. dysfonction érectile ou sécheresse vaginale) et trouvez ensemble des façons d'en tenir compte avant votre première expérience sexuelle.

  • Pratiquez d'avance la verbalisation de certains termes sexuels qui vous rendent mal à l'aise.

  • Au stade d'intimité sexuelle de votre relation, guidez votre partenaire et indiquez-lui les positions et les activités qui vous donnent du plaisir et celles qui vous causent de la douleur ou de l'inconfort.

  • Ne pensez pas qu'il n'existe que la pénétration dans les rapports sexuels; l'intimité sexuelle englobe un large éventail d'activités sensuelles qui permettent de donner et de recevoir du plaisir sexuel de différentes façons.

Documentation de référence :

Société canadienne du cancer. Relations personnelles après un cancer.
Consulté le 9 juin 2014.

Cancer.Net. Dating and Intimacy.
Consulté le 9 juin 2014.