Vie familiale

Le diagnostic de lymphome bouleverse une vie, et l'expérience qui en résulte est difficile tant pour soi que pour ses proches. Même après le traitement, vous pourriez encore vous sentir fatigué et faible ou ressentir certains effets secondaires à long terme ayant une incidence sur votre capacité à retrouver votre fonctionnement normal. Gardez à l'esprit que votre rétablissement sera long et pourrait durer même plus longtemps que votre traitement. Si vous êtes sous le mode « observer et attendre », vous pourriez également avoir besoin de temps pour vous adapter mentalement et émotionnellement au fait de vivre sans savoir ce qui vous attend. Vos proches risquent de ne pas comprendre qu'il vous faille un certain temps pour assimiler ce que vous avez vécu ou ce que vous vivez actuellement. Ils pourraient même être frustrés de ne pas vous voir reprendre votre routine quotidienne régulière. En outre, ils pourraient penser que leur aide ou leur soutien n'est plus nécessaire. Cela ferait en sorte que vous vous sentiez isolé de vos proches ou abandonné par eux, parce que vous n'obtenez pas le soutien dont vous avez encore besoin.

En revanche, l'inverse pourrait aussi se produire; vous trouverez peut-être que vos proches s'inquiètent trop à votre sujet ou vous surprotègent. Ils peuvent penser que vous n'êtes pas prêt à reprendre vos activités quotidiennes, par exemple faire le ménage ou retourner au travail. Vous pourriez alors vivre une certaine frustration, car il est important pour votre rétablissement de reprendre graduellement votre routine.

Quelle que soit votre situation, il est important de comprendre que certains membres de votre famille auront du mal à s'adapter aux changements que vous traversez. Voici quelques idées qui ont déjà aidé d'autres patients aux prises avec de tels problèmes :

  • Allouez-vous du temps, à vous et à votre famille.

  • Dites à votre famille ce que vous êtes ou n'êtes pas capable de faire pendant votre période de guérison. Aidez-les à comprendre à quoi ils peuvent s'attendre au cours de cette phase de transition.

  • Soyez ouverts et francs les uns avec les autres afin de vous assurer que les besoins de chacun sont respectés.

Dites-vous qu'il est possible que certains problèmes surgissent au cours de vos interactions avec les différents membres de votre famille.

Documentation de référence :

Société canadienne du cancer. Relations personnelles après un cancer.
Consulté le 9 juin 2014.

National Cancer Institute. Facing Forward: Life After Cancer Treatment. Social and Work Relationships.
Consulté le 9 juin 2014.